Isabelle Karzig, Co-Directrice

Je m'engage en faveur du ProSA parce qu'il me tient à cœur de dispenser un traitement et des soins personnalisés aux personnes dont nous nous occupons, en particulier lorsqu'elles ne peuvent plus s'exprimer. Les proches et les représentants thérapeutiques sont alors nos principaux interlocuteurs pour nous permettre de déterminer les volontés du patient.

Le processus de discussion en commun, tel qu'il se présente dans le concept ProSA, en est la condition préalable essentielle. Le ProSA a été développé en tant que concept interprofessionnel et encourage la coopération entre les prestataires de santé ambulatoires et hospitaliers. Les souhaits et préférences actuels des patients devraient toujours servir de guides pour toute action et décision et être déterminés lors d'un processus de discussion en commun.