Planification anticipée concernant la santé chez des personnes avec une
capacité de discernement limitée : revue de la littérature et état des
lieux en Suisse

En dépit des nombreuses recommandations, un grand nombre des décisions sont encore prises sans impliquer le patient, plus particulièrement lorsque celui-ci a une capacité de discernement limitée. L’Office fédéral de la santé publique recommande de définir le plus rapidement possible les objectifs de la prise en charge du patient dans le cadre d’une planification des soins (c’est-à-dire la gestion quotidienne des soins, care planning) et d’un projet de soins anticipé (c’est-à-dire les soins en prévision d’une perte de la capacité de discernement, advance care planning). Ces planifications peuvent être faites de manière indépendante ou associée mais elles sont étroitement liées dans la prise en charge de personnes avec une capacité de discernement limitée.

Le Conseil fédéral a proposé un cadre général pour la Suisse "Améliorer les soins et le traitement des personnes en fin de vie".

Dans ce rapport, le Conseil fédéral charge le DFI/l'OFSP de mettre sur pied un groupe de travail permanent sur le "Projet de soins anticipé" en collaboration avec l'Académie suisse des sciences médicales (ASSM). L'objectif du groupe de travail est de concrétiser le concept de l'anticipation en lien avec la santé et de mettre en œuvre des (par exemple, le développement de normes de qualité uniformes pour les directives anticipées, un accès amélioré à la documentation ou des mesures de sensibilisation des professionnels et du grand public). L'objectif d'ACP Swiss est de sensibiliser la population et les professionnels concernés au fait que l'anticipation en lien avec la santé doit être un sujet de discussion de tous les instants.


Interview mit Co-Geschäftsleiterin Monika Obrist
in
forumKirche



Gründungsversammlung vom 1. Juli 2020 
Medienmitteilung - Word
Medienmitteilung - PDF

Politischer Vorstoss im Nationalrat eingereicht

Nationalrat Marcel Dobler (FDP, SG) hat im Juni 2020 eine Interpellation unter dem Titel "Patientenverfügungen stärken zur Stärkung der Selbstbestimmung" eingereicht. Der Vorstoss ist im Rat noch nicht behandelt worden. 

Unser Buch
"Wie ich behandelt werden will" ist da!

mehr

Inhalte von Youtube werden aufgrund deiner aktuellen Cookie-Einstellungen nicht angezeigt. Klicke auf “Anzeigen”, um den Cookie-Richtlinien von Youtube zuzustimmen und den Inhalt anzusehen. Mehr dazu erfährst du in der Youtube Datenschutzerklärung. Du kannst der Nutzung dieser Cookies jederzeit über deine eigenen Cookie-Einstellungen widersprechen.

Anzeigen

Das Interview mit Tanja Krones und Monika Obrist zum Buch  'Wie ich behandelt werden will'